GIUSEPPE SAMIR EID website

 HOME PUBBLICAZIONI      ARTICOLI       CONTATTI

LE MONDE ARABE, L'ISLAM ET L'OCCIDENT

Nous accueillons volontiers quelques précisions de la part de Giuseppe Samir Eid, chrétien d’origine arabe, sur la terminologie et les concepts d’actualité cités dans son livre sur l’Islam.

Islam: Indique une soumission totale ‚ la volonté de Allah, être suprême, (Akbar, sans associés) et acceptation de ses décrets. Certaines écoles islamiques prétendent que le Dieu connu es chrétiens, à  savoir la Trinité, n’est pas le même Dieu adoré é par les musulmans.

Charia: est la totalité des ordres extraits de la Sunna t du Coran et tout autres lois déduites de ces deux sources de juristes du VII au IX siècles d.c. et qui furent cristallisées par la suite. Coran: la parole de Dieu transmise au prophète Mohammed.

Sunna: la collection de ce que Muhammad a dit, fait ou accepté, son exemple de vie.

Madrassa ou madaress: c’est le lieu d’enseignement du Coran, généralement annéxé aux mosquées. Cet enseignement continue encore très souvent ‚ enseigner une religion traditionnelle qui conooit que le mode de vie occident l ( assimilé au christianisme) est contraire‚ l’islam et donc propose un occident islamisé. La conséquence de cet enseignement sur des millions de personnes est intuitive.

L’occident et l’islam:
Il serait faux de comparer l’occident, qui est une entité géographique, avec l’islam qui est une religion. Il est plus opportun d’illustrer la différence sociale qui existe entre les lois occidentales et celles d’un pays islamique o‚ les rapports interpersonnels sont appliqués selon la charia.

Les lois islamiques d’aujourd’hui
Tous les états arabes, à l’exception du Liban, ont la charia comme l’unique source de leur ordre juridique. Cette loi religieuse islamique conditionne la vie du pays, la famille et la personne et donc pénètre dans les pays islamiques et les centres islamiques, comme en Europe et l’Amérique du nord, où les immigrants musulmans se regroupent.

Selon le Coran les hommes se divisent en trois catégories:
- les musulmans
- les gens du livre, comme les juifs et les chrétiens
- tous les autres.


Dans les pays arabes, sur certains aspects, la situation juridique des non musulmans n’est pas égale  à leur concitoyen musulmans. Au fait, les lois qui régissent le statut personnel (lois qui règlent la vie sociale entre les individus) sont différentes quand on les compare aux lois en vigueur en Europe et en Amérique du nord.

La plupart des pays arabes appliquent la charia seulement pour les règles qui affectent la famille, la femme, la liberté religieuse et la succession. Font exception l’Arabie Saoudite et le Soudan, qui l’appliquent intégralement dans tous les champs civils t pénaux. L’Afghanistan et l’Iran sont des pays musulmans mais ne sont pas considérés arabes.

Le point de contraste le plus visible avec la culture occidentale et qui nous fait comprendre la réaction des immigrants musulmans, a surtout rapport aux lois coraniques, à savoir la liberté du choix de la religion, l’égalité entre les citoyens et les droits de la femme.

L’invasion passive des plus pauvres
Le développement démographique des pays les plus pauvres, n’est pas accompagné d’une croissance économique similaire à celle de la population occidentale, en majorité chrétienne, qui est plus riche et plus vieille. Il y a une invasion pacifique, par les musulmans, de certains pays qui ont une culture, des coutumes et des traditions très différentes. Le problème est qu’ils ont vécu dans des pays qui ne séparent pas la religion du gouvernement de l’état, et o‚ il n’est pas reconnu que la liberté religieuse soit un choix personnel.

Certains faits
-
80% des réserves de l’énergie mondiale se trouve dans les pays islamiques (arabe ou non).

- La richesse de production des pays arabes qui comprend 200 millions d’habitants équivaut, par exemple, au quart de celui de l’Italie. (World dev. Report 99/ 2000). Par analogie,15 millions d’italiens produisent autant que 200 millions d’arabes.

- Au Soudan: un million de morts. En Algérie, on ne les compte plus.

Prenons note que l’immigration vers l’occident ira en augmentation constante tant qu’il n’y aura pas un développement culturel et économique dans les pays de population pauvres et tant que les pays riches n’auront pas atteint une politique‚ long terme pour procurer‚ ces pays une aide économique reliée aux ressources humaines.


Les points critiques pour comprendre les musulmans en Europe :
Les rapports entre l’islam et le christianisme au moyen orient indiquent quelques points critiques relatif à la question de la minorité culturelle et religieuse mais ils sont de grande importance pour comprendre et gérer la présence des musulmans dans les pays européens. (Fondation Agnelli)

Pour comprendre la réaction et l’attitude différentes des émigrés n Europe, il suffit de citer les points de contraste les plus éclatants, cités ci-haut, par rapport à la culture occidentale à savoir : liberté de choix de religion, égalité entre les citoyens et les droits de la femme.


Liberté religieuse
Quelques exemples de restrictions de liberté religieuse pour les non musulmans (cas typique de l’Egypte où les chrétiens représentent10-12% de la population):

- Religion : pouvoir pratiquer librement une religion autre que la musulmane; annoncer le Christ peut être considéré comme un crime.

- Apostasie : renoncer ‚ sa religion musulmane pour une autre sous peine de mort. Si un musulman se convertit au christianisme, il perd tous ses droits, devient une personne juridiquement morte et risque la prison.

- Lieux de culte : pouvoir construire ou même réparer un mur écroulé. Une permission explicite du Président de la République est nécessaire.

- Mariage : Il est interdit ‚ une femme musulmane d’épouser un non musulman

- Famille : pouvoir éduquer les enfants dans la religion de la maman chrétienne. Les enfants d’un mariage mixte sont automatiquement musulmans; en cas de séparation, les enfants sont automatiquement remis ‚ la partie musulmane, c.a.d. au père.

- La liberté d’interpréter la charia est défendue et est considérée comme apostasie (cas de Hesba en procès en Egypte) avec toutes ses conséquences.

- Héritage: un chrétien ne peut pas hériter d’un musulman. La femme chrétienne ne peut pas hériter de son mari qui est mort.

Pression sociale et politique :
Les pressions sociales, les restrictions et les discriminations, ont comme conséquence que milliers de chrétiens, les plus faibles, sont portés ‚ se convertir ‚ l’islam sans possibilité de retour. Des fates sont organisées en ces occasions ‚ la télévision avec beaucoup e propagande. Quelques exemples de ces situations:

- Défense aux chrétiens d’enseigner la langue et la littérature arabe, parce qu’elle est considérée langue divine.

- La gynécologie est interdite aux chrétiens, parce qu’ils risqueraient de toucher les femmes musulmanes avec des mains impures.

- Difficulté d’accéder aux postes de la fonction publique (en Egypte, sur 300 directions centrales du gouvernement et 400 directions générales publiques, seulement 15 sont chrétiens)

- Télévision : les chrétiens n’ont pas accès à la télévision, tandis que prières et propagande islamique sont transmises par toutes les chaines ‚ longueur de journée, au plus haut volume, souvent contre les chrétiens, avec un ton polémique prenant en dérision leurs croyances religieuses.

- L’idée de la tolérance dans l’islam était à l’origine très similaire à celle d s chrétiens de la même période. L’islam n’a pas subi une évolution dans ce domaine et l’idée de tolérance religieuse à l’intérieur de l’ordre musulman est très ferme et n’a pas changée depuis dix siècles.
Goethe a écrit : "c’est humiliant d’ètre toléré ".

La femme : différence entre l’homme et la femme :
Les droits civils de la femme sont diminués par rapport ‚ l’homme, dans certains cas, voilà‚ quelques exemples :

- Héritage: les femmes peuvent hériter mais ‚ raison de la demi-part d’un homme.
- Répudiation :Une femme peut-être répudiée sans préavis
- Polygamie: est admise jusqu’à quatre femmes sans nécessité d’obtenir le consentement des autres épouses.
- Choix de conjoint : il est défendu ‚ une musulmane de marier un non-musulman
- La liberté de déplacement de la femme ( permission de faire des voyages, passeport, etc…)
- Témoignage :le témoignage en justice vaut la moitié de celui d’un homme
- Restrictions de certains métiers aux femmes : depuis récemment, elles ne peuvent pas être juge car elles n’ont pas le droit de juger un homme.
- Comment aider les chrétiens dans les pays musulmans :
- Encourager les musulmans qui luttent contre l’extrémisme et pour l’égalité entre les citoyens
- Aider financièrement les institutions, chrétiennes ou pas, qui font de la promotion des valeurs humaines, leur cheval e bataille.
- Encourager les échanges des étudiants et des enseignants
- Demander ‚ chaque occasion la réciprocité de t ait m nt; subordonner les aides économiques ‚ l’élimination des discriminations juridiques.
- Découvrir la chrétienté arabe et orientale ‚ travers le tourisme et les échanges culturels.
- Unité dans l’action de tous les chrétiens de l’église dans la foi commune du Christ : même sur la croix, le corps du Christ n’a pas été démembré. L’unité des chrétiens doit être retrouvée.
Les musulmans peuvent-ils vivre dans la société européenne ?

Pour avoir une réponse, il faut demander à l’Imam, (ceux qui guident les prières à la Mosquée) spécialement ceux qui viennent des ays arabes, de manifester avec clarté la disposition de s’intégrer dans la société avec laquelle ils vivent, car autrement ils créent une ambiguïté très dangereuse. Il faut développer sur ce point un dialogue constructif afin que les gens prennent conscience du problème que pose l’immigration musulmane.

Ce dialogue devra regarder la possibilité de l’intégration de l’islam dans le milieu de la société des pays occidentaux. Cette société, qui est très diverse par sa mentalité, ses coutumes et ses valeurs, offre la possibilité d’une convivialité civile et sereine entre chrétiens et musulmans.

Derrière l’immigration musulmane, on trouve souvent des états islamiques qui pourraient s’en servir pour leurs propres intérêts politiques et religieux.

Les frères musulmans :
Sont très présent dans les Madaress et ont pour but d’instaurer un état fondé sur les principes du Coran et la Charia. En Europe, ils essaient de se faire reconnaitre un statut juridique, sur une base confessionnelle et qui s’appliquera sur une communauté islamique qui est la plus prés de la charia.

La mentalité anti-occidentale est très répandue entre les musulmans, et continue à être cultivée en culpabilisant les Etats Unis (l’occident réfère au monde chrétien) pour la grande différence économique et technologique mais surtout pour l’aide à l’état d’Israël.

Dialogue inter-religieux
Quel est la position du dialogue proposé par le Pape Jean-Paul II ? Selon l’opinion d’un responsable de Caritas , jésuite arabe en première ligne dans le dialogue inter-religieux dans les pays islamiques, il faudrait commencer par l’action sociale et le témoignage car la promotion des valeurs humaines  est la seule base pour créer une société multi-ethnique et multi-religieuse. Rayonner l’amour du Christ à travers le témoignage de la vie, la solidarité et l’accueil. Dans ce genre de programme, la femme devra assumer un rôle de grande importance dans la formation humaine. Une ligne d’action qui pour but de faire réfléchir autant les musulmans que les chrétiens, afin établir une base d’éthique commune et changer les préjudices réciproques. Le défit pour l’église et l’Islam sera surtout culturel. Ce qui a fait dire à un Immam de France  je préfère être musulman en Europe que dans un pays musulman, car ma religion ici n’est pas l’objet d’une manipulation politique ou d’une pression sociale.

Nous devons travailler afin que les musulmans réussissent ‚ clarifier et saisir la signification et la valeur de la distinction entre religion et société, la foi et la civilisation, l’Islam politique et la foi musulmane et afin de démontrer qu’il est possible de vivre avec les exigences d’une vie religieuse personnelle et communautaire. Une société oà le pluralisme religieux est respecté et où un climat de respect mutuel, d’accueil et de dialogue règnent.

Je pense que les chrétiens d’Europe, qui jouissent de la liberté religieuse, pourraient avoir une influence positive sur les musulmans de la deuxième génération, pour leur faire prendre conscience des discriminations dans les pays arabes envers les chrétiens. Connaitre cette liberté, est une opportunité pour les musulmans de découvrir les aspects spirituels de leur religion loin de tout autre influence. Les chrétiens devraient professer le vrai christianisme aux musulmans qui ne le connaissent qu’à travers le Coran et ce qu’en disent les centres musulmans.

Ce qu’est l’Islam
"Le mal sera remplacé par un bien plus grand. Repoussez le mal par un bien plus grand et qui était ton ennemi deviendra ton ami intime" ‹ (traduction du verset soura 41 v.34 du coran)
"Les chrétiens sont les amis les plus cordiaux des croyants et les plus voisins des musulmans"
Il n’y a aucun doute que l’Islam est une façon de spiritualiser l’homme comme chacun de nous peut le constater surtout après avoir fréquenté les musulmans.
Pour nous les chrétiens, l’Islam a sa grandeur qui mérite d’être reconnue pour elle-même et sans le comparer à notre christianisme, nous devons l’admettre, contient des points critiques qu’on n’a pas encore surmontés.

Connaitre l’Islam et faire connaitre l’Evangile :
En Occident les gens connaissent peu l’Islam , les quelques transmissions de télévision en donnent une vision plutôt folklorique ou bien une image d’une religion basée sur le terrorisme. Pour combler cette lacune, le diocèse de Milan, a approuvé la publication d’un livre destiné aux écoles chrétiennes : L’Islam, storia, fede, cultura. C’est à travers la connaissance réciproque t le témoignage personnel que se joue le sort de la rencontre entre les deux rives de la Méditerranée. Chrétiens, musulmans t juifs explorerons les nouvelles frontières du dialogue pour une fraternité dans le XXIéme siècle. Toutefois nous devons prendre conscience que les musulmans reçoivent dans les écoles des pays arabes et même dans leurs centres en occident, un enseignement déformé sur le christianisme, et en gardent une vision négative et fausse. Notre espoir st qu’un voile de vérité soit éventuellement ouvert sur ces aspects et que le moment soit propice afin qu’une autorité islamique pratique un enseignement sur le christianisme conformément ‚ la doctrine chrétienne. Aussi est-il du devoir de chaque chrétien de ne pas se cacher dans une fausse pudeur, mais plutôt de professer ouvertement sa foi envers les musulmans. N’ayant jamais eu l’occasion de découvrir notre religion que par un enseignement déformé, les musulmans pourront enfin apprécier la juste valeur de la liberté religieuse de l’occident et se rendre compte des discriminations existantes dans les pays arabes envers les citoyens chrétiens.

C’est ‚ espérer que la génération de musulmans qui a immigrée en occident puisse devenir le levier, qui fera changer les lois iniques existantes dans les pays islamiques, pour améliorer la situation de la femme et la liberté religieuse.

Un rêve!

Au-delà de l’incompréhension et des préjudices, chaque croyant est appelé à cultiver une valeur essentielle de l’autre, à s’aventurer sur le chemin du respect réciproque et que la différence se transforme finalement en un instrument d’enrichissement réciproque.

Auteur : Giuseppe Samir Eid


Samir, qui habite l’Italie, est un consultant professionnel auprès de différentes compagnies européennes et s’ intéresse beaucoup aux problèmes du monde arabe et pour cela fait parti de plusieurs associations.
Centro Ambrosiano di Documentazione per le Religioni (CADR) et Europe Near East Centre (ENEC).
Samir a aussi écrit plusieurs articles et livres entre autres :
- Musulmani e cristiani i nodi invisibili del dialogo, Ed.Carabà, Milano 2002
- L'Islam: storia, f d , cultura, Ed. La Scuola, Brescia 1996 (L’Islam: histoire, foi et cultur )
- Arabi cristiani e arabi musulmani insieme verso il XXI secolo, Nuove Edizioni Duomo, Milano 1991
(Arabes chrétiens et arabes musulmans ensemble vers le 21iéme siécle)
- Cristiani Musulmani verso il Duemila una convivenza possibile,
Ed.
Paolin , Milano 1995
(Chréti ns t musulmans vers l’an 2000, une cohabitation possible)
Traduction libre de F. Khouza
m

Giuseppe Samir Eid



Samir Eid Raccolte

Gli articoli pubblicati intendono fornire gli strumenti per una inclusione sociale del flusso migratorio, gettare una luce sui diritti umani e la condizione di vita dei cristiani nel mondo islamico da cui proviene l'autore.

La conoscenza dell’altro, delle diversità culturali e religiose sono ingredienti primari per creare la pace nei cuori degli uomini ovunque, premessa per una serena convivenza e convinta cittadinanza sul territorio.